top of page
  • infosintoniapoetry

Home for You & Me - Quelque part pour Toi & Moi

Dernière mise à jour : 18 févr.

Poem written as “Thank you for the hospitality” note


There's still sugar on your mother's lips and your father knows it

Your sister is so blissful, your daughter will be too

She's got honey on her eyelashes as you do

You'll reinvent yourself but you'll have this healing balm on your scars

From Porto to anywhere, from the room with the open window to the silver tower where you met the vision

There will always be the place of your first possibility

Preserved by the wills of those who found each other

And lined up and carried on, aligned and

It sounds like a forever

A place without false sails, without horizons without a boat

Without false innocence

Where you are yourself for each day again

And even if no one believes

Your mother's quotes hanging everywhere

Will always be balm on your scars

There's no door slamming

You'll remember that when you open yours

There's only the still-warm coffee and the tea set, the tree of postcards

A bathroom with four toothbrushes

You'll remember it when you add a mismatched mug to your cupboard

You'll always be the bird that gets up early

The one who makes demands of the world and himself

You'll reinvent yourself but you'll always have this balm on your scars

And when you take by the shoulder

Your sharing being

You'll see the sugar on her lips

Because you know that balm

Is only preserved if shared -


Poème écrit en remerciement pour l'hospitalité

 

Il y a encore du sucre sur les lèvres de ta mère et ton père le sait

Ta sœur est si heureuse, ta fille le sera aussi

Elle a du miel sur ses cils, comme les tiens  

Tu te réinventeras mais tu auras ce baume guérisseur sur tes plaies

De Porto à n'importe où, de la chambre à la fenêtre ouverte à la tour d'argent où tu as rencontré la vision

Il y aura toujours le lieu de ta première possibilité

Préservé par les volontés de ceux qui se sont trouvés l'un l'autre

Et qui se sont alignés et ont continué, se sont alignés et

Cela ressemble à une éternité

Un lieu sans fausses voiles, sans horizons sans bateau

Sans fausse innocence

Où l'on est soi-même chaque jour à nouveau

Et même si personne n’y croit

Les citations de ta mère accrochées partout

Seront toujours un baume sur tes cicatrices -

Il n'y a pas de porte qui claque

Tu t'en souviendras quand tu ouvriras la tienne

Il n'y a que le café encore chaud et le service à thé, l'arbre à cartes postales

Une salle de bains avec quatre brosses à dents

Tu t'en souviendras quand tu ajouteras un mug dépareillé à ton armoire

Tu seras toujours l'oiseau qui se lève tôt

Celui qui exige du monde et de lui-même

Tu te réinventeras mais tu auras toujours ce baume sur tes cicatrices 

Et quand tu prends par l'épaule

Ton être de partage

Tu verras le sucre sur ses lèvres

Parce que tu sais que ce baume

N'est préservé que si partagé -


Commenti


bottom of page