top of page
  • infosintoniapoetry

Renaissance

Dernière mise à jour : 6 nov. 2023

Laissons l’émotion guider nos réflexions. Laissons l’empathie animer notre lecture. Laissons les ressentis éprouver nos âmes afin que nous puissions percevoir ce lien qui nous lie tous : l’humanité. Ce poème a pour vocation d’humaniser une situation qui peut sembler lointaine. Évoquant différents aspects du conflit, il se veut porteur de vérité, mais aussi d’espoir. Par le prisme des divers points de vue qui le traversent, il est possible de se mettre à la place de tous ceux qui souffrent – peu importe leur camp. Si le droit et la justice ont pour vocation de prévenir et réparer les atrocités, l’émotion et l’art ont pour mission de lier les humains entre eux. Par le biais des ressentis, nous pouvons tous percevoir que nous appartenons à une même humanité, que nous sommes habités par un même cœur. Russes ou Ukrainiens, les populations meurtries méritent d’avoir une voix, que leur parole soit diffusée, répandue et écoutée. Le tableau qui figure dans le texte est une peinture de l’artiste ukrainienne Maria Primachenko, figure emblématique de l’identité nationale ukrainienne. Durant le conflit, un musée contenant plusieurs de ses œuvres a été réduit en cendres. Certaines de ses peintures ont pu être sauvées grâce au courage de locaux ayant pénétré dans le bâtiment en feu pour y extraire les œuvres colorées et vives. La culture ne doit pas être anéantie, car elle porte la vie d’un peuple, une identité entière qui lui permet de se retrouver, mais aussi de se découvrir aux autres. Dans la même veine, la référence aux chemises brodées évoque les traditions populaires ukrainiennes. Il s’agit d’hommages à cette culture que je commence à connaitre, malheureusement dans des circonstances tragiques, mais qui me semble fascinante et si pleine de résilience. Résilience, renaissance : deux principes directeurs qui permettront de reconstruire un avenir positif.


Comments


bottom of page