top of page
  • infosintoniapoetry

Hello 2024

Dernière mise à jour : 17 févr.

Carrie-Bradshaw-inspired end of the year post


I couldn't help but wonder... what makes you want to keep going?

 

My conclusion: good shoes.

 

Some shoes fit straight on, they are immediately a seamless delight for your feet, and maybe you might even buy several pairs of similar models.

 

Some shoes make you think that they will make you walk effortlessly, with impetuous steps.  You covet their soft leather or their bright colours from the shop window and when you finally finally finally take the shoe-plunge and buy them, you get the brief but intense feeling that everything will be better from now on. And then you put them on, and fate strikes : they simply don't fit. They don't have the power that you thought they had, that they implicitly promised. You might even feel betrayed by what you once aspired to with so much determination. For a moment, you force yourself to carry on anyway by convincing yourself that “they’re not thaaaat bad”. At the turn of a steep road, however, when they squeeze and scratch, you have to take them off. And it feels good, of course, despite the disillusion. You then reflect on why you wanted them in the first place, and why you became so attached.

 

Some of my decisions in 2023 were shoes that didn't fit. Sometimes I had to walk several miles to realise that, blinded by the pressure of “you can’t not like those opportunities”. I will still have to keep walking in some of them despite that, because sometimes taking off your shoes immediately isn't possible. But I know that one day, it’s barefoot that I'll leave these places where my steps are constrained - to join a path that I know is aligned.

 

And then there are certain shoes that we come across as we walk, and which accompany us on the road. When they're close to us, it's suddenly easier to move forward. I'd like to thank these shoes for being with me now, more than ever. You're as soft as my slippers and as shiny as the Manolos found in Carrie's immaculate dressing room.

 

Today, I'm wearing my running shoes with an eye to what's in store for me in 2024, without forgetting that my shoe size can vary depending on the model, that it's better to try before you buy and that, above all, even if you thought this pair was made for you… you can always change shoes.

 

And for my 2024 resolutions, I'd like to:

 

  • Write like Carrie,

  • Dare like Samantha,

  • Study like Miranda,

  • And dream like Charlotte.

 

And Just Like That, I found myself walking on my path again.



Post de fin d’année inspiré par Carrie Bradshaw

 

I couldn’t help but wonder… qu’est-ce qui fait qu’on a envie de continuer à avancer ?

 

J’en conclus : de bonnes chaussures.

 

Certaines chaussures nous vont directement, sont confortables et on n’a jamais envie d’en changer.

 

Certaines chaussures nous font miroiter une marche facilitée et des pas élancés, elles sont convoitées au travers de la vitrine et quand enfin on passe le pas de les acheter, on a l’impression courte mais intense que tout ira mieux désormais. Comme un accomplissement en soi. Et puis on les met à nos pieds et en fait, elles ne vont pas. Elles n’ont pas ce pouvoir qu’on leur prêtait, qu’elles avaient promis implicitement. Pendant un instant, on se force à les mettre quand même et à se convaincre que l’on n’est pas déçus. Au tournant d’une rue escarpée cependant, quand elles serrent et nous blessent, on les lâche. On les retire et ça fait du bien. L’on réfléchit alors aux raisons de notre désir initial pour elles et aux motifs qui nous ont conduit à nous y attacher malgré tout.

 

Plusieurs de mes décisions, en 2023, ont été des chaussures qui ne m’allaient pas. J’ai parfois mis du temps à le réaliser, notamment parce qu’il y a certaines opportunités « qu’on ne peut pas ne pas aimer ». Je vais encore devoir continuer à marcher avec certaines malgré cela, parce que retirer ses chaussures n’est pas toujours possible dans la vie, ou en tout cas pas tout de suite. Mais je sais qu’un jour, c’est pieds nus que je partirai de ces lieux où mes pas sont contraints – pour rejoindre une voie que je saurai alignée.

 

Et puis il y a certaines chaussures que nous croisons en parallèle de notre propre marche, et qui nous accompagnent pour un bout de chemin. Quand elles sont près de nous, c’est d’un coup plus facile d’avancer. Je remercie ces chaussures-là d’être près de moi aujourd’hui encore et plus que jamais. Vous êtes aussi douces que mes pantoufles mais aussi brillantes que des Manolo trouvées dans le dressing blanc immaculé de Carrie.

 

Aujourd’hui, je porte mes chaussures de course vers ce qui m’attend en 2024, sans oublier que ma pointure peut varier en fonction des modèles, qu’il est préférable d’essayer avant d’acheter et que surtout, même si l’on croyait que c’était les chaussures faites pour nous, même si c’est triste de se rendre compte que cela ne va pas, les chaussures… on peut toujours en changer.

 

Et pour mes résolutions 2024, j’aimerais :

 

  • Ecrire comme Carrie,

  • Oser comme Samantha,

  • Etudier comme Miranda,

  • Et rêver comme Charlotte.

Kommentare


bottom of page